Photogrammétrie : suivi d’un chantier de construction par drone

Pouvoir partager simplement sur un écran, avec tous les acteurs de la construction, tous les détails d’un chantier. Comme si l’œil de chacun était à 20 cm de n’importe quel point. C’est-ce que permet la captation de données par drone. Découvrez en plus sur cette technologie incroyable avec notre expert Drone Précision Suisse, Sébastien Ruttimann.

Pourquoi nos clients nous demandent ils de faire leur suivi de chantier ?

« La technique de création d’une « copie digitale » (ou digital twin) par drone à l’aide de la photogrammétrie ou d’un lidar de haute précision permet :

– de regrouper tous les relevés d’un site dans un seul et même endroit dans le cloud.
– de les faire défiler chronologiquement afin de surveiller l’évolution de projets en tous genres tels que les constructions immobilières, les travaux d’infrastructure, les études de site, le suivi de chantier, etc.
– d’inspecter chaque scan sous tous les angles afin de repérer d’éventuels problèmes.
– de partager facilement les modèles avec tous les protagonistes du projet ce qui contribue à améliorer la communication entre les parties (promoteur, architecte, entreprises mandatées, clients,…). »

En dehors du partage visuel, y a-t-il d’autres intérêts à utiliser le drone pour le suivi de chantiers ?

« L’interface dans le Cloud permet de prendre différentes mesures comme :
– Le calcul des volumes pour les terrassements.
– La mesure de distances et surfaces pour l’inspection.
– L’importation du nuage de points dans un logiciel de CAD afin de faire une comparaison entre ce qui a été planifié et ce qui s’est construit. »

Le résultat est-il dépendant du matériel utilisé ?

« Oui bien sûr, nous choisissons le matériel en fonction de la demande ou du besoin réel du client.
Pour vous faire une idée, le matériel utilisé dans l’exemple ci-dessous est un Drone DJI #M300RTK équipé d’une caméra P1 (45mp, objectif 35mm). Le résultat : 442 photos, pour environ 30 minutes d’acquisition avec une résolution moyenne de 0.63cm/pixel.

On entend souvent le terme « Nuage de points », qu’est ce que c’est ?

« Les photos du chantier ci-dessus ne sont pas très agréables à l’œil pourtant elles contiennent des millions d’informations indispensables.
En effet, le nuage de points est un ensemble de points individuels, sans lien spécifique les uns avec les autres, ayant une position définie (longitude, latitude, altitude) dans un système de coordonnées tri-dimensionnelles donné.
Ces millions de points sont captés par clichés photographiques (Photogrammétrie) ou par un laser (Lidar). Ils sont colorisés, alignés, et classifiés pour être traités, par exemple par un logiciel de SIG (Système d’information géographique ) ou de CAO (Conception assistée par ordinateur) pour créer des modèles 3D, ou des MNT ( Modèles numériques de terrain) dans le cas de la topographie par exemple.
C’est le « jumeau numérique » du bâtiment qui permet au professionnel de constater et mesurer avec une précision optimale.

Découvrez les auteurs

Thierry Coffinet

Thierry Coffinet

Associé et responsable direction commerciale Drone Précision Suisse

Sébastien Ruttimann

Sébastien Ruttimann

Expert en photogrammétrie et instructeur FPV chez Drone Précision Suisse, géomaticien de formation et vidéaste chez SR Prod

Liens utiles : réglementation sur les drones

Vous souhaitez savoir dans quelles conditions vous êtes autorisés à faire voler votre drone ? Vous trouverez de nombreuses informations sur le site de l'OFAC (Office fédérale de l'aviation civile). 

Carte des restrictions de vols en SuisseAutorisations d’exploiter des drones

Démo Découverte
19 mai

Rejoignez-nous pour une journée à la découverte du drone ! Profitez de nos démonstrations globales pour découvrir tous les métiers du drone avec une palette de machines de 250 grammes à 42 kilos.