Photogrammétrie : inspection d’un pylône électrique par drone

Faire l’inspection d’un pylône électrique en créant un "jumeau numérique" par drone avec une précision centimétrique, c’est possible ! Sébastien Ruttimann, géomaticien et expert en photogrammétrie par drone chez Drone Précision Suisse nous explique comment fonctionne cette technologie et ses avantages.

Il faudrait des semaines, voire des mois, pour collecter à pied les données d’un réseau de transport d’électricité comme les lignes haute tension, les pylônes électriques ainsi que les ouvrages. De plus, cela implique une grande prise de risque de la part des opérateurs qui se perchent sur des échelles ou des nacelles.

En utilisant la technologie de la photogrammétrie par drone pour arpenter, cartographier et créer le jumeau numérique d’un pylône, ce travail peut être réalisé en quelques jours seulement. Et il ne s’agit pas seulement de rapidité mais aussi de précision grâce au système qui produit un nuage de points. Des millions de points riches en données, mesures et couleurs qui créent un véritable « jumeau numérique ». Permettant par conséquent, de scanner tous les coins et recoins de chaque pylône.

Quel est le principal avantage de l'inspection par drone ?

« Le grand avantage du drone couplé à la photogrammétrie de haute précision est de permettre la réalisation rapide d’une « copie digitale » ou « digitaltwin » de la structure grâce à la capture de plusieurs centaines de photos. »

Que faites vous des photos capturées ?

« Les photos sont traitées et produisent un modèle numérique en 3D dans un cloud (Pix4D par exemple ). Ce modèle peut ensuite être consulté par des spécialistes sur un ordinateur connecté à internet.
Le modèle produit peut alors être inspecté visuellement sous tous les angles et sans risque, afin de repérer, identifier, tracer tous les dommages, défauts, rouille, épissures etc. »

Existe-t-il des liaisons avec l’intelligence artificielle pour pointer les défauts ?

« Effectivement La solution Pix4DInspect (parmi d’autres solution) propose déjà des outils permettant de prendre différentes mesures, d’inspecter les différentes photos et de les annoter, ainsi que d’utiliser un algorithme détectant automatiquement la rouille. »

Combien de temps cela prend-il d’inspecter un pylône avec cette méthode ?

« Le temps d’acquisition est court, environ 30-40 minutes pour un pylône à haute tension par exemple. Il est donc possible de voler sur un grand nombre de structures par jour mais surtout en augmentant l’efficience de manière très significative et impossible à faire avec des opérateurs au sol. »

Quel matériel utilisez vous pour réaliser cette inspection ?

Actuellement certainement le meilleur rapport d’efficience. Nous utilisons des : DJI Matrice300RTK équipé de la caméraP1 (45mp, objectif 35mm). »

Combien faut-il prendre de photos pour l'inspection d'un pylône par drone ?

« Environ 400 photos, et 30 minutes d’acquisition pour une Résolution qui se situe en dessous du cm/pixel. »

Découvrez les auteurs

Picture of Thierry Coffinet

Thierry Coffinet

Associé et responsable direction commerciale Drone Précision Suisse

Picture of Sébastien Ruttimann

Sébastien Ruttimann

Expert en photogrammétrie et instructeur FPV chez Drone Précision Suisse, géomaticien de formation et vidéaste chez SR Prod

Liens utiles : réglementation sur les drones

Vous souhaitez savoir dans quelles conditions vous êtes autorisés à faire voler votre drone ? Vous trouverez de nombreuses informations sur le site de l'OFAC (Office fédérale de l'aviation civile). 

Carte des restrictions de vols en SuisseAutorisations d’exploiter des drones

Démo Découverte
12 juillet

Rejoignez-nous pour une journée à la découverte du drone ! Profitez de nos démonstrations globales pour découvrir tous les métiers du drone avec une palette de machines de 250 grammes à 78 kilos.